Facebook Instagram Youtube
Chaque jour la vie à pleines dents

Croc La Vie et vous

Le blog de Croc La Vie

Retour Les nouvelles recommandations alimentaires pour les 0 - 3 ans

Les nouvelles recommandations alimentaires pour les 0 - 3 ans

En cette fin d'année 2020, le Plan National Nutrition et Santé (le PNNS) est en cours de révision. Dans ce cadre, le Haut Conseil de la Santé Publique a émis un nouvel avis autour des recommandations nutritionnelles des enfants de 0 à 18 ans.

Fidèle aux tout-petits, Croc La Vie reprend les points majeurs de cet avis et met en évidence les évolutions des recommandations concernant les 0 - 3 ans.

Parce qu'il est bon de noter le positif quand il y en a, nous sommes heureux de constater que Croc La Vie suit déjà la plupart des recommandations de ce rapport, dans les repas proposés et dans notre accompagnement au quotidien.


LES PRINCIPALES ÉVOLUTIONS POUR LES 0 - 3 ANS

L'évolution majeure dans la diversifivcation des nourrissons est l’introduction concomitante de tous les aliments dès le début de la diversification, même des aliments dits allergènes. Cela signifie concrètement : exit les rythmes d’introduction !

Les toutes premières cuillères peuvent se faire avec des aliments simples puis, dans un second temps, il est recommandé de présenter tous les légumes et tous les fruits en augmentant progressivement les quantités. Proposer aussi les viandes, les poissons, les œufs, les légumineuses et la matière grasse ainsi que les fruits à coque, les fruits exotiques, la fraise, le kiwi, le gluten…

Sur l’évolution des textures, l’accent est mis sur l’Importance d’introduire les petits morceaux entre 8 et 10 mois, sans laisser passer les 12 mois.

Enfin, cet avis rappelle l’importance de limiter les apports en sucres, notamment dans les laitages et les produits industriels.

En ce qui concerne la place de l’adulte accompagnant, une attention particulière est portée sur la perception des signaux de faim et de satiété qui seuls permettront de réguler les quantités données au nourrisson : un adulte attentif et bienveillant est aussi important qu’un repas sain et équilibré.
Pour les enfants de plus d’un an, on y aborde les notions de « restriction couverte », de néophobie alimentaire, des écrans, de l’importance du sommeil et de l’activité physique. La priorité étant clairement donnée au fait maison, aux aliments de saison,  locaux et sans pesticide.

















Télécharger les recommandations illustrées


DÉTAILS DES RECOMMANDATIONS POINT PAR POINT

Source : Club Européen des Diététiciens de l’Enfance

De la naissance à 4-6 mois
 
  • • Lait maternel et/ou préparation pour nourrisson (lait 1er âge) exclusivement, et à la demande.
    • Attention portée sur les parents d’enfants alimentés au biberon incités à percevoir les signaux de faim et de rassasiement de leur enfant et à adapter les prises alimentaires en conséquence. 

     
De 4-6 mois à 12 mois
  • • Lait maternel et/ou transition vers les préparations de suite (lait 2ème âge).
    • Au moins 500 ml/jour jusqu’à un an.
 
  • • La Diversification alimentaire ne doit pas se faire avant 4 mois révolus ni après 6 mois révolus.  

     
Il est recommandé d’introduire sans tarder les allergènes alimentaires majeurs tels que les produits laitiers, l’œuf et l’arachide, que l’enfant soit à risque d’allergie (histoire familiale) ou non.

Les groupes alimentaires (produits laitiers, fruits, légumes, pommes de terre, produits céréaliers, légumes secs, viandes, poissons, œufs cuits, matières grasses) introduits de façon concomitante (ne pas limiter à un seul aliment introduit à la fois) et en proposant quotidiennement des aliments différents. Pas d’ordre ou de rythme particulier recommandé.
 
  • • L'introduction des produits laitiers en équivalence du lait (yaourt ou fromage blanc nature, petits suisses, fromages) possible dès le début de la diversification, en privilégiant les produits sans sucre ajouté, non aromatisés et les fromages à faible teneur en sel. 

    • Les préparations pour nourrissons et de suite ne doivent pas être substituées par des boissons végétales chez les enfants de moins d’un an, même lorsque celles-ci sont enrichies en calcium.
 
  • • Fenêtre d’introduction des aliments texturés entre 8 et 10 mois (et dans tous les cas avant 12 mois).
 
  • •Aliments fait maison à privilégier.
 
De 12 à 36 mois
 
  • • Consommation limitée de produits sucrés (tels que les bonbons, les crèmes dessert, les glaces, les boissons sucrées, etc.), de fritures, de charcuteries, de sel et de produits salés (tels que les biscuits apéritifs).
 
  • • Lait maternel et/ou lait dit de « croissance ».  Il est possible d’alterner avec du lait de vache entier. en étant vigilant sur les risques de déficience en fer. Quantités recommandées autour de 500 mL, sans dépasser 800 mL par jour de lait ou équivalent laitier afin d'éviter des apports en protéines trop élevés. 
 
  • • Laisser l’enfant décider par lui-même des quantités à consommer, sans jamais forcer.

    • Pour les aliments non recommandés : préférer une restriction « couverte » (ne pas introduire un aliment dans le foyer ou ne pas l’acheter) plutôt que « ouverte » (laisser l’aliment visible par l’enfant, mais lui en interdire l’accès) et éviter les récompenses alimentaires.

    • Néophobie : intérêt de l’exposition répétée aux aliments peu appréciés (8 à dix fois).

    • Une alimentation végétalienne n’est pas adaptée à l’alimentation de l’enfant avant 1, voire 3 ans. 
 
  • • Ne pas exposer les enfants aux écrans avant l’âge de 3 ans, surtout pendant les repas.
 
  • • Avant 5 ans, au moins 3 heures par jour d’activité physique.
 
  • • Le temps de sommeil recommandé se situe entre 11 et 14 heures par jour avant 5 ans.
Haut
de
page